ÉTUDE CLINIQUE (NO 1)

FERRITIN+ DE FLORA : RÉSUMÉ D’ÉTUDE CLINIQUE PERTINENTE (ÉTUDE 1)

1.LÖNNERDAL, BO., ET AL. IRON ABSORPTION FROM SOYBEAN FERRITIN IN NONANEMIC WOMEN. AM J CLIN NUTR 2006;83:103–7.

Objectif: Étudier l’absorption de fer provenant de ferritine à base de légumineuses

Plan: Cette étude utilise un concept aléatoire et croisé pour comparer l’absorption de différentes formes de fer. 16 femmes ne souffrant pas d’anémie et à jeun ont reçu un repas standardisé contenant de façon aléatoire 1 mg de fer provenant de sulfate ferreux ou de ferritine provenant de fèves de soya. Ces repas ont été pris avec 60 mL de jus de pommes. Après 4 semaines, un test sanguin est pris pour mesurer le niveau d’incorporation de fer marqué dans les globules rouges. Elles ont ensuite reçu un autre repas (avec l’autre source de fer qu'elles n'ont pas reçu avec le premier repas) contenant 1 mg de fer provenant de sulfate ferreux ou de ferritine provenant de fèves de soya. Après un autre 4 semaines, un test sanguin a été pris et l’absorption de fer a été vérifiée à nouveau en mesurant les niveaux de fer marqué dans les globules rouges.

Résultats: L’absorption dans tout le corps était de 29,9 % pour la ferritine provenant de fèves de soya et de 34,3 % pour le sulfate ferreux. L’incorporation de fer dans les globules rouges était de 33 % pour la ferritine provenant de fèves de soya et de 35,3 % pour le sulfate ferreux.

Conclusions: Les différences ne sont pas considérées comme significatives, donc les deux formes de fer sont considérées comme égales. Une correspondance réciproque entre le bilan de fer et l’absorption de fer a été observée pour les deux types de fer, ce qui veut dire que les récepteurs responsables de la régulation des niveaux de fer des sujettes ont réagi aux deux types de fer pour permettre une augmentation ou une réduction de l’absorption en fonction de leur bilan de fer.


Try Ferritin+