Safran

Safran

Nom scientifique/Nom courant :Crocus sativus/ Safran

Partie(s) utilisée(s) :Stigmates séchés

Composants/Ingrédients actifs :Environ 0,4 à 1,4 % d’huile essentielle; flavonoïdes jaunes dérivés du diterpène crocétine, substances amères, dont la picrocrocine et le safranal (le composé qui confère au safran son arôme caractéristique), bêta-carotène, gamma-carotène, cinéole et crocose. Les stigmates contiennent également : de 8,5 à 16 % d’eau, de 6 à 13 % d’huile fixe, dérivés d’acide oléanolique, acide oléique, de 4,3 à 4,8 % de fibres, de 12,6 à 13,6 % de protéines, de 12 à 13 % d’amidon, acide laurique, lycopène, manganèse, de 2,2 à 2,4 % d’azote, thiamine, xanthophylles et zéaxanthine.

Vue d’ensemble :Le safran, soit les stigmates séchés de Crocus sativus, est une épice populaire utilisée partout dans le monde et utilisée traditionnellement comme médicament. Le safran est employé dans la médecine traditionnelle à diverses fins. Le safran est un composant du remède gastro-intestinal qu’on appelle « élixir suédois » et est inscrit dans les monographies de la Commission E d’Allemagne comme sédatif pour calmer les nerfs et comme spasmolytique pour soulager les crampes. Les stigmates contiennent de fortes concentrations de flavonoïdes antioxydants colorés, majoritairement des caroténoïdes, dont un pigment jaune hydrosoluble appelé crocétine.

Certaines études montrent que la teneur en crocine du safran contribue à améliorer le débit sanguin oculaire et la fonction rétinienne. On a constaté que la crocine augmentait considérablement le débit sanguin dans la rétine et facilitait le rétablissement de celle-ci. Le débit sanguin accru attribuable à la vasodilatation améliore probablement l’oxygénation et l’apport en nutriments aux structures rétiniennes et pourrait être utile dans le traitement de la rétinopathie ischémique et de la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Le safran a également fait l’objet d’études relativement à ses bienfaits pour les troubles de l’humeur comme la dépression et pour la santé cognitive.

Usage traditionnel/Bienfaits/Systèmes de l’organisme : Pour les troubles digestifs, les crampes; comme antioxydant.

Études cliniques/Recherche scientifique/Références :

Wichtl M (ed). 1994. Croci stigma – Saffron (English translation by Norman Grainger Bisset). In Herbal Drugs and Phyto-pharmaceuticals. CRC Press, Stuttgart, pp. 167-169.

Xuan B, Zhou YH, Li N, Min ZD, Chiou GC. 1999. Effects of crocin analogs on ocular blood flow and retinal function. J Ocul Pharmacol Ther 1999 Apr; 15(2): 143-52.

Shahmansouri N, et al.. A randomized, double-blind, clinical trial comparing the efficacy and safety of Crocus sativus L. with fluoxetine for improving mild to moderate depression in post percutaneous coronary intervention patients. J Affect Disord. 2014 Feb;155:216-22.

Avertissement :L’information présentée dans notre Encyclopédie des plantes doit être utilisée à des fins éducatives seulement. Elle n’est pas un substitut à une consultation médicale. Ce contenu ne fournit pas les informations relatives aux dosages, les avertissements et les contre-indications, ni les interactions possibles avec d’autres médicaments. Veuillez consulter les étiquettes de produits pour les informations détaillées relatives à l’utilisation et un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.