Palmier nain

Palmier nain

Nom scientifique/Nom courant :Serenoa repens/Palmier nain Partie(s) utilisée(s) :Baie Composants/Ingrédients actifs :Acides gras et stérols, principalement l’acide laurique, puis les acides myristique et oléique. Les baies contiennent aussi des flavonoïdes, des terpénoïdes et des polysaccharides. Vue d’ensemble :Le palmier nain est un petit palmier arbustif poussant sur les sols sablonneux du sud des États-Unis. Les baies étaient utilisées comme nourriture et médicament par les Premières Nations bien avant la colonisation; des sites archéologiques ont démontré leur importance pour les peuples précolombiens. Les peuples autochtones du sud des États-Unis utilisaient les baies de palmier nain pour traiter l’atrophie testiculaire, la dysfonction érectile et l’inflammation de la prostate au début des années 1700. Selon la dernière édition de The United States Pharmacopeia and The National Formulary, les baies de palmier nain sont acceptées en médecine botanique. On compte plus de 20 études menées auprès d’humains démontrant l’utilité de l’extrait de baies de palmier nain pour traiter l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). Des analyses ont permis de constater que le palmier nain soulage les symptômes urologiques et améliore le débit urinaire. Les baies de palmier nain sont listées dans la 19e édition du Dispensatory of the United States pour traiter les cystites subaiguës et chroniques, les bronchites chroniques, les laryngites, les catarrhes et l’élargissement de la prostate, alors que la 23eédition souligne leur utilité pour traiter l’élargissement de la prostate chez les hommes âgés. De nombreuses préparations à base de plantes axées sur le traitement d’affections de la prostate sont aussi utilisées pour les problèmes liés aux reins, à la vessie et à l’urètre qui affectent la miction chez les hommes. D’après les données disponibles sur le palmier nain, les extraits lipostéroliques ont un effet anti-androgène et s’avèrent bénéfiques dans le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate. De plus, les extraits ont des propriétés anti-inflammatoires et immunostimulantes, selon des études in vitro et in vivo. Usage traditionnel/Bienfaits/Systèmes de l’organisme :Système urinaire; pour soulager des symptômes de l’hyperplasie bénigne de la prostate (faible débit urinaire, évacuations incomplètes, mictions fréquentes durant le jour et la nuit); anti-inflammatoire. Études cliniques/Recherche scientifique/Références : Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J, editors. Herbal Medicine: Expanded Commission E Monographs. Boston (MA): Integrative Medicine Communications; 2000. Mills S, Bone K. 2000. Principles and Practice of Phytotherapy. Toronto (ON): Churchill Livingstone. Wilt T, Ishani A, Mac Donald R. Serenoa repens for benign prostatic hyperplasia. Cochrane Database Syst Rev 2002;(3):CD001423. Avertissement :L’information présentée dans notre Encyclopédie des plantes doit être utilisée à des fins éducatives seulement. Elle n’est pas un substitut à une consultation médicale. Ce contenu ne fournit pas les informations relatives aux dosages, les avertissements et les contre-indications, ni les interactions possibles avec d’autres médicaments. Veuillez consulter les étiquettes de produits pour les informations détaillées relatives à l’utilisation et un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.