Orange amère

Orange amère

Nom scientifique/Nom courant :Citrus aurantium L. subsp. aurantium/Orange amère

Partie(s) utilisée(s) : Pelure

Composants/Ingrédients actifs :Plusieurs glycosides flavonoïdes amers, incluant la néohespéridine et la naringine; des flavonoïdes non amers, tels que l’hespéridine, la sinensétine, la nobilétine et la tangéritine; de 1 à 2 % d’huile essentielle, avec du limonène comme composante principale (plus de 90 %), alcool périllylique et géraniol; pectines; et furocoumarines. Il y a aussi beaucoup de phénols dans la pelure, incluant des flavones polyméthoxylées et plusieurs hydroxycinnamates.Synéphrine, environ 1 à 3 mg/g.

Vue d’ensemble :La pelure de l’orange amère (aussi connue sous le nom d’orange de Séville) a une texture similaire au cuir et contient plusieurs glandes qui produisent de l’huile. La tisane de pelure d’orange est traditionnellement utilisée pour stimuler l’appétit et la digestion, ainsi que pour traiter les problèmes de production de sucs gastriques. Elle est également utilisée pour faire de la marmelade.

La Commission E d'Allemagne recommande aussi la pelure d’orange pour traiter la digestion lente causée par le manque de sucs gastriques. La pelure d’orange est aussi couramment utilisée pour rehausser la saveur de certains mets. L’extrait de pelure d’orange est souvent l’un des ingrédients des formules d’amers digestifs les plus populaires sur le marché.Les extraits d’orange amère avec des niveaux élevés de synéphrine ont été inclus dans certains produits de perte de poids, mais leur innocuité est questionnée. Cette application est très différente de l’usage traditionnel de pelure d’orange amère séchée.

Usage traditionnel/Bienfaits/Systèmes de l’organisme :En tant que stimulant pour l’appétit et la digestion. En tant que source d’antioxydants pour tonifier et protéger les vaisseaux sanguins.

Études cliniques/Recherche scientifique/Références : Phenols in citrus peel byproducts. concentrations of hydroxycinnamates and polymethoxylated flavones in citrus peel molasses. J Agric Food Chem. 2001 Jul; 49(7): 3268-73.

Wichtl M (ed). 1994. Aurantii pericarpium – Bitter-orange peel (English translation by Norman Grainger Bisset). In Herbal Drugs and Phyto-pharmaceuticals. CRC Press, Stuttgart, pp. 94-95.

Avertissement :L’information présentée dans notre Encyclopédie des plantes doit être utilisée à des fins éducatives seulement. Elle n’est pas un substitut à une consultation médicale. Ce contenu ne fournit pas les informations relatives aux dosages, les avertissements et les contre-indications, ni les interactions possibles avec d’autres médicaments. Veuillez consulter les étiquettes de produits pour les informations détaillées relatives à l’utilisation et un professionnel de la santé pour une consultation.