Eucalyptus

Eucalyptus

Nom scientifique/Nom courant : Eucalyptus globules/Eucalyptus

Partie(s) utilisée(s) :Feuille et huile essentielle

Composants/Ingrédients actifs :L’huile d’eucalyptus contient : de 70 à 85 % de 1,8-cinéole, aussi connu sous le nom d’eucalyptol, la composante la plus abondante; des triterpènes, incluant des dérivés d’acide ursolique; des monoterpènes, y compris l’alpha-pinène, le bêta-pinène, le p-cymène, l’alpha-phellandrène, le camphène, le gamma-terpinène et le d-limonène; des sesquiterpènes, incluant l’aromadendrène, l’alloaromadendrène et le globulol; des aldéhydes, dont le myrténal; des cétones, y compris la carvone et la pinocarvone.

Vue d’ensemble :Les eucalyptus sont de grands arbres à feuilles persistantes originaires de l’Australie et de la Tasmanie et poussent maintenant dans différentes régions du monde. On utilise environ 25 différentes espèces pour produire l’huile d’eucalyptus médicinale. L’huile d’eucalyptus est riche en 1,8-cinéole, aussi connu sous le nom d’eucalyptol, une composante reconnue pour ses propriétés anesthésiques, anti-catarrhales, anti-laryngitiques, stimulantes et expectorantes, entre autres. La Commission E d’Allemagne approuve la consommation d’huile d’eucalyptus pour traiter les catarrhes (muqueuses) des voies respiratoires et son usage externe pour soulager les douleurs osseuses et articulaires. L’huile d’eucalyptus est un ingrédient actif dans de nombreux remèdes en vente libre connus contre la toux, le rhume et la congestion. Lorsqu’elle est frottée sur la peau, l’huile d’eucalyptus stimule la circulation et agit comme un rubéfiant efficace et sécuritaire qui entraîne une vasodilatation locale et un accroissement de l’apport sanguin à la région dont il est question. Le Dr James Duke, auteur de The Green Pharmacy, souligne également l’usage de l’huile d’eucalyptus en tant que substance odorante pour prévenir les évanouissements ainsi que pour traiter la mauvaise haleine, les bronchites, l’emphysème, la douleur, les sinusites, les maux de gorge, la tuberculose et les infections virales. Curieusement, on a constaté qu’après une exposition de cinq minutes à des vapeurs d’eucalyptus, de menthol ou de camphre, aucune de ces huiles n’ont permis de dégager les voies nasales, mais la plupart des sujets ont rapporté une sensation de froid dans le nez, avec l’impression d’une meilleure circulation de l’air, ce qui a tout de même une signification clinique. Lorsqu’elle est consommée, la feuille d’eucalyptus a des effets mucolytiques, antimicrobiens et expectorants.

Usage traditionnel/Bienfaits/Systèmes de l’organisme :Expectorant, soulage les douleurs musculaires et articulaires (usage local), antimicrobien, dégage les voies respiratoires et aide à réduire la congestion nasale.

Études cliniques/Recherche scientifique/Références : Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J 2000. Herbal Medicine: Expanded Commission E Monographs. Pp. 118-123. Duke JA. 1992a. Handbook of Biologically Active Phytochemicals and their Activities. CRC Press, Boca Raton, FL, p. 30.

Avertissement :L’information présentée dans notre Encyclopédie des plantes doit être utilisée à des fins éducatives seulement. Elle n’est pas un substitut à une consultation médicale. Ce contenu ne fournit pas les informations relatives aux dosages, les avertissements et les contre-indications, ni les interactions possibles avec d’autres médicaments. Veuillez consulter les étiquettes de produits pour les informations détaillées relatives à l’utilisation et un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalis